h1

Interview avec le Directeur de la Bibliothèque et des Archives nationales du TOGO

octobre 21, 2009

Présentation  du Directeur de la Bibliothèque et des Archives Nationales du TOGO

Je m’appelle Maboulah Wenmi-Agore COULIBALEY, je suis directeur de la bibliothèque et des archives du TOGO. Je suis administrateur civil et  j’ai eu à faire des stages techniques en France et dans d’autres pays.

Maboulah Wenmi-Agore COULIBALEY

Maboulah Wenmi-Agore COULIBALEY

Quelle est la situation des Archives nationales du Togo en termes de bâtiment ?

Les locaux que nous occupons aujourd’hui existent depuis 1984 et c’est grâce à l’appui du gouvernement allemand avec qui nous formons la coopération Germano-togolaise  que nous avons obtenu ce bâtiment. Cette coopération a aussi aidé  à  l’informatisation et à la numérisation de certains documents essentiels. Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche dont nous dépendons à l’ambition un jour de construire un nouveau bâtiment pour les archives.

Le bâtiment actuel est-il en saturation ou reçoit-il encore des versements ?

Nous ne recevons plus de versements, le bâtiment est en saturation. D’ailleurs au TOGO nous ne disposons pas encore d’une loi d’archives, ce qui  fait que les ministères et les agences de l’Etat ne peuvent  pas verser leurs documents aux Archives nationales parce qu’il n’y a pas de réglementation pour cela.

Rencontrez- vous des problèmes liés à la gestion de ces documents ?

Nous rencontrons des problèmes de gestion d’abord au niveau  des ressources humaines, l’EBAD a formé tous nos professionnels, maintenant beaucoup d’entre eux sont à la retraite. Ce qui fait qu’il faut former à nouveau du personnel car nous n’avons que deux bibliothécaires professionnels et l’un s’occupe des périodiques, mais également deux archivistes professionnels, soit au total seulement quatre professionnels maitrisant bien le métier.

Ensuite, le manque de ressources financières ne nous permet pas de faire former nos agents et d’assurer la formation continue de nos professionnels et aussi pour l’exécution de certaines missions. Les ressources matérielles sont aussi un besoin pour mener à bien la conservation et la gestion des documents.

En 2006, avec l’appui de la coopération Germano-togolaise, nous avons pu microfilmer certains documents essentiels, dont nous avons hérité de la colonisation. Notre dépôt d’archives contient des fonds clos, notamment ceux de la période coloniale allemande et  française et ceux du Togo indépendant à partir de 1960.

Donc nous avons besoin de ressources pour bien mener le travail, surtout pour la bonne conservation des documents, notamment pour le fonds d’archives allemandes qui est constitué de documents datant de 1880 et qui se détériorent.

Avez-vous participé à un atelier, si oui lequel et qu’en avez-vous retiré ?

J’ai participé aux ateliers ATOM et BAO. C’est une grande opportunité de participer à ces ateliers car cela nous a appris à nous former sur des logiciels, puisque ATOM est un logiciel bilingue ce qui facilitera les échanges entre tous les professionnels ici présents.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :